Nouvelle rubrique web : “Le visage des puissants”

Chères lectrices et chers lecteurs,

Frustration est avant tout une revue papier, mais nous fonctionnons sur nos deux jambes grâce à internet qui nous permet de rencontrer de nouveaux lecteurs et de communiquer avec eux. C’est pourquoi nous produisons aussi des contenus inédits destinés à la lecture sur le Web. C’est pour cet usage que nous ouvrons une nouvelle rubrique de chroniques web, intitulée “le Visage des puissants”. Cette rubrique fait écho au fameux discours de campagne de François Hollande, début 2012, dans lequel il fustigeait furieusement un adversaire qui n’aurait « pas de nom, pas de visage » et qui « pourtant gouverne ». Cet adversaire soi-disant invisible, c’était le « monde de la finance ». Depuis, le pouvoir socialiste nous a rappelé que le monde de la finance gouverne à visage découvert et qu’il n’est ni de droite ni de gauche. Ses nombreux visages sont présents dans notre paysage politique et médiatique, depuis des décennies comme Michel Sapin ou Pierre Moscovici ou arrivés plus récemment comme Emmanuel Macron. Décideurs et « capitaines d’industrie » comme Jean-Charles Naouri ou détenteurs d’un pouvoir d’influence comme Nicolas Baverez, nous vous proposons donc une série de mini-biographies, pour bien se souvenir de ces visages et démasquer leurs intérêts.

Bonne lecture !

La rédaction