Actualité : La « gauche » n’est plus qu’un accessoire pour élites

labelPSLe verdict est tombé quelques heures plus tôt : « la Gauche » a été battue. Dans certains journaux, à la télé, beaucoup font alors grise mine. La défaite de la gauche c’est triste, parce que de très nombreux journalistes, artistes, intellectuels se disent « de gauche » et sont donc peinés d’une telle déconvenue. Nous aussi, pendant des années, une défaite de la gauche nous déprimait. Cependant pourquoi, ce lundi, nous ne parvenions pas à avoir les larmes aux yeux  ? Pourquoi, comme pas mal de Français, cela nous importe peu que la Gauche perde ou gagne ?

La Suite

Jeudi de la rage : l’élite adôôre la guerre

L’élite adore la guerre. Pas de traité de diplomatie dans cette chronique. Voyez comme toute la classe politique s’enivre de mots belliqueux, accompagnés comme d’habitude par leurs laquais, les journalistes qui eux aussi aiment ça, parce qu’ils ont hâte d’avoir de belles images à montrer. La France part en croisade contre la «  barbarie  »  aux côtés des Américains. Et nos médias sont unanimes pour s’en féliciter. Certains chipotent histoire d’avoir l’air moins béats. Ils s’inventent géopoliticiens à grands coups de cartes et de schémas en 3D. Mais personne ne semble questionner le principe même de cette guerre, le fond foireux de sa rhétorique.

La Suite

Jeudi de la rage : Les nouveaux gardiens de la galaxie

Comment un scénario catastrophe permet de mener une politique de classe

Face aux critiques sur leur politique, « L’important, disent les membres du gouvernement, c’est de garder le cap et lutter contre le fléau du chômage » et pour ça tous les moyens sont bons. Voici le synopsis du film catastrophe auquel adhèrent la plupart des journalistes. Alors même que son intrigue est nulle, ses effets spéciaux complètement ratés et qu’il cache la véritable entreprise de sous-traitance en faveur des riches à laquelle se livrent nos dirigeants, sous couvert de lutte sans merci contre le chômage.

Voici comment ça a fonctionné jusqu’à présent :

La Suite

Depuis le n°0 : Opposer la rage à l’indignation

Contre la fausse paix qu’on nous vend

Ni la bêtise, ni l’ignorance des masses ne font tenir l’ordre de l’élite. Si ses membres parviennent à se faire une légitimité, à prouver qu’il y a de bonnes raisons qu’ils soient là, au pouvoir, ce discours tient rarement la route à la longue. Qu’est-ce qui le fait tenir alors, cet ordre ? L’appel au calme.

La Suite

Le Salaire des rêves – 27 mars 2014

Dimanche 9 mars au soir, je m’installe devant la télévision. Sur le plateau, le journaliste trépigne déjà : Si là, vous pouviez sortir votre carnet de chèques et acheter quelque chose qui vous fait rêver. Ça serait quoi votre prochain investissement ? De quoi vous avez envie ? – Moi, je vais prendre mon carnet de chèques et je vais acheter M6 ! (rires).

La Suite

Chaque semaine, le JT vous explique pourquoi vous êtes des merdes, dans un pays de merde – 13 février 2014

Cette semaine, l’ensemble des journalistes a pu profiter de la visite présidentielle aux Etats-Unis pour nous rappeler la place que la France occupe dans l’univers : un pays de gros ringards, d’enfants gâtés et passifs, campés sur leurs privilèges quand le monde avance sans eux. L’objectif de ce dénigrement ? Démontrer la nécessité du changement libéral. En général, ça s’est passé ainsi :

La Suite